9 mois : larguer les amarres, c’est là qu’on se marre

Le temps passe et passe et passe, et beaucoup de choses ont changé.

L’heure de l’accouchement


Qui aurait pu s’imaginer que le temps se serait si vite écoulé. On fait le bilan, calmement en s’remémorant chaque instant spécialement quand on attend un enfant.

C’est la lutte finale ! Avant de pondre, il se peut que vous soyez encore plus ronde. Vos mains, votre visage et vos chevilles vont gonfler à bloc. Pas de panique, ça roule ma poule, pas de quoi tomber sur un bec.

Votre dos porte le poids de vos maux et surtout celui de votre marmot qui prend des kilos.
Votre bébé dodu et joufflu n’attend plus, tête en bas le plus de fois ou fesses en bas quelquefois, il prépare son arrivée dans notre monde fécond.

Après l’accouchement vous allez redevenir comme un avant sauf que vous serez une maman.Vous pourrez enfin couver votre petit poussin et le tenir dans vos mains. Et ça, ça vous donne des ailes ! Comme un oiseau vous pourrez le ramener dans votre nid familial, c’est génial !

Il ne vous reste plus qu’à choisir l’endroit qu’il vous ferrait plaisir pour mettre bas. Chez soi ou à la maternité, à vous d’imaginer. Et quand ce sera fait, vous pourrez chanter « Il est ne, le divin Enfant, chantons tous son avènement! ». Parce qu’un enfant c’est sacré !

Nous n’avons plus qu’à vous féliciter pour l’arrivée du bébé, vous l’avez bien mérité. C’est maintenant 3 kilos de bonheur qui pleure dans vos bras et il vous aime déjà.

Écrit par Delphine le dans Grossesse

Relayer sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Pseudo

E-mail (non publié)

Site Internet

Votre commentaire

Veuillez recopier le code de sécurité : erhi8c84xh